Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

header.imagePlaceholder

header.clickToEdit

header.imagePlaceholderheader.backgroundPlaceholder

header.clickToEdit
APNM GENDXXI
Retour

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

Transformations de postes – La gestion dans l’opacité

Un plan de transformation de postes avait été initié pour la période 2012-2017, par la DGGN, visant à remplacer les CSTAGN et les SOG, affectés sur des postes de soutien, dans les état-majors, écoles et centres par des personnels civils. Le but de cette manœuvre étant de replacer chacun dans son cœur de métier, les CSTAGN dans des postes de soutien opérationnel (groupements et compagnies) et les SOG « sur le terrain ». A noter que l’inverse est vrai également, des personnels civils affectés dans les compagnies sont appelés à servir au sein des état-majors.

Nombre de transformations ont été effectuées durant les premières années de ce plan, puis une mise en sommeil est intervenue, la gendarmerie éprouvant, notament, une certaine difficulté à recruter des personnels civils. Pour autant, la manœuvre n’est pas abandonnée et est remise au goût du jour ces derniers temps. La cible reste la même et l’objectif est repoussé à 2019.

Cette reprise de la manœuvre s’effectue de manière assez opaque et met en évidence un sérieux problème de coordination entre les régions et la direction générale. Nombre de militaires se sont aperçus que leur poste était fléché pour être transformé en consultant l’ordre de bataille de leur unité (y compris dans le cas de changement du grade dévolue au poste, par exemple, en compagnie, des postes d’ADC transformés en postes d’ADJ, ou inversement), sans autre forme d’explication.

Comme il y a autant de gendarmeries qu’il y a de régions, tous n’avancent pas à la même vitesse et ne communiquent pas de la même manière. Certaines régions ont organisé des réunions d’information, à destination des personnels concernés, et y ont tenu des propos rassurants (pas de mutation d’office mais des transformations de postes au profit des départs naturels (avancement, demandes, retraites, …)), pendant que d’autres ont demandé, à leurs personnels concernés, l’établissement de fiches de desiderata, voire de fiches de vœux.

La pagaille s’installe, surtout pour les corps de soutien, du fait que la gestion des transformations de postes est à la main des commandants de régions, alors que la gestion des personnels est nationale. A ce titre, le gestionnaire national (BPSOCSTAGN) n’a donné aucune directive d’établissement de fiche de vœux. Sa seule recommandation étant que les personnels CSTAGN, le souhaitant, mettent à jour leur Fiche Individuelle Parcours de Carrière (FIPC), de manière à leurs donner éventuellement satisfaction si un poste désiré se libère.

Cette problématique a été remontée jusqu’au Directeur Général, par certains commandants de région eux-même, mais également lors de la séance plénière de la 55ème session du CFMG. Devant de nombreuses sollicitations qui nous parviennent, depuis quelques jours, de militaires inquiets sur leur avenir professionnel proche, et à qui il a été demandé d’établir des fiches de desiderata pour la fin de cette semaine, GENDXXI demande qu’une communication nationale claire soit diffusée par la direction générale (brève intranet, Gendcom, …) et que des directives précises et uniformes soient transmises aux commandants de région afin que la gestion des personnels soit identique dans toute l’institution.

Le soutien opérationnel a prouvé son efficacité et son caractère indispensable notamment en opérations extérieures et lors de crises récentes (attentats, germanwings…).

GendXXI sera particulièrement attentif à ce que les personnels de soutien soient considérés comme de véritables acteurs de la gendarmerie.

Il n’est pas acceptable de laisser s’instaurer un climat anxiogène, en ne donnant pas une véritable lisibilité aux personnels qui feront l’objet de ces transformations de postes. Ceux-ci ont la véritable impression d’être mis au pied du mur, dans l’opacité la plus complète. Ce n’est pas cela la gestion d’« une force humaine ».

Découvrez davantage d'articles sur ces thèmes :
Condition militaire
0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Communiqué sur les retraites

Communiqué sur les retraites

Dans un communiqué de presse daté du 08 avril 2019 certains syndicats de police s’inquiètent de...

14 avril 2019
HCECM revue annuelle 2014 de la condition militaire

HCECM revue annuelle 2014 de la condition militaire

Retrouvez le 8ème rapport annuel (Novembre 2014) de la condition militaire du haut Comité...

10 janvier 2015
Quand un livre sème le trouble à la DGGN

Quand un livre sème le trouble à la DGGN

Dans un billet paru sur son blog institutionnel le 18/03/2016, le Général Denis FAVIER,...

20 mars 2016
Feuille de route sociale – GendXXI s’adresse au Président de la République

Feuille de route sociale – GendXXI s’adresse au Président de la République

Dans le contexte et les circonstances actuelles, face à l’engagement déterminé et total des...

29 mars 2016
Temps d’activité – La Commission Européenne donne suite à notre plainte

Temps d’activité – La Commission Européenne donne suite à notre plainte

Au mois de janvier 2016, après de nombreuses alertes, restées sans réponse concrète de la part...

10 avril 2016
Signature du protocole de valorisation des carrières

Signature du protocole de valorisation des carrières

M. Bernard CAZENEUVE, Ministre de l’Intérieur, a signé le 11/04/2016 deux protocoles pour la...

11 avril 2016
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus