Association professionnelle nationale des militaires de la gendarmerie du XXIème siècle

GendXXI

Présentation, mentions légales, statuts, règlement intérieur.

A propos

Agora

Espace de travail collaboratif réservé aux adhérents.

Accéder au forum

Vos délégués

Liste complète des délégués spéciaux et locaux GendXXI.

Trouver mon délégué

Contact

Besoin d'une information, d'un renseignement ?

Aller au formulaire

Sécurité des forces de l’ordre – les bons usages sur réseaux sociaux

Logo GendarmerieCompte tenu de l’actualité récente, la Gendarmerie met en avant un guide de novembre 2013 destiné à rappeler aux militaires et à leurs familles les bonnes pratiques sur les réseaux sociaux ou sur Internet.

« Les adresses personnelles sont parfois obtenues aisément, facilitant d’autant l’éventuelle planification d’une action violente par des individus hostiles. Certains groupes de hackers peuvent également appuyer des groupes terroristes pour mener des attaques informatiques ciblés. Fort de ce constat, il est rappelé que les règles élémentaires de prudence pour les personnels de l’Arme et leurs familles doivent également s’appliquer sur le Web, et notamment sur les réseaux sociaux (source Gendarmerie Nationale) ».

GendXXI partage cet appel à la vigilance et vous propose de télécharger ce guide.

Mesures contre le terrorisme – GendXXI a des réserves

Réserve militaireLes gendarmes d’active sont toujours heureux de pouvoir compter sur le renfort temporaire de leurs camarades de réserve. Que ce soit à l’occasion de la tenue de meetings, de festivals, de renforts en zone d’affluence saisonnière ou encore dernièrement sur le tour de France cycliste, la réserve opérationnelle constitue un vivier précieux de bonnes volontés, de citoyens engagés.

Cependant, toute cette bonne volonté d’Hommes et de Femmes aux compétences diverses ne peut à elle seule combler les déficits en effectifs que nous connaissons. D’autant plus lorsqu’il s’agit de lutte contre le terrorisme.

GendXXI apprécie nos amis réservistes dont l’utilité, l’engagement et le professionnalisme ne sont plus à démontrer. Néanmoins, en prenant à la hâte la décision de porter leur contingent de 28.000 à 40.000, l’exécutif a clairement fait le choix d’attaquer un feu de forêt avec un extincteur.

Une politique de lutte réellement efficace ne passe pas par des effets d’annonces ou des mesurettes, ces derniers démontrent au contraire une réaction immédiate prise sous l’émotion. Ce qui nous manque à l’heure actuelle c’est une capacité d’anticipation et un arsenal judiciaire adaptés aux enjeux de défense nationale.

La situation du renseignement et des forces de l’ordre n’a eu de cesse de se dégrader au cours de la dernière décennie. Certains tenterons de se défendre en avançant des récentes créations de postes, 8.500 environ, pour plus de 12.500 détruits. Au final, ce sont bien 4.000 policiers et gendarmes qui manquent à notre pays. Combler ces « trous à l’emploi » par des réservistes est utopique. Un réserviste ne peut et ne pourra jamais remplacer un militaire d’active. Tout simplement parce qu’il n’a pas vocation à pérenniser son action et que bien souvent il est cantonné à une mission de surveillance générale. Il ne peut, au mieux, que soulager temporairement nos brigades qui vivent à flux tendu.

Au delà de la menace terroriste, le travail quotidien au sein des unités se durcit. Les personnels sont épuisés de devoir toujours faire plus avec moins de moyens logistiques et humains. Ne nous y trompons pas, en dix ans la qualité du service rendu à la population s’est appauvri, de même que la proximité.

Baisser le niveau des exigences de recrutement pour injecter dans les unités des réservistes payés à la journée, formés en un temps record par des personnels d’active (pris dans les unités déjà en surchauffe) est un coup d’épée dans l’eau coûteux et chronophage. La cadence imposée va nécessiter de mobiliser nos brigadiers sur les enquêtes de moralité et la formation des recrues au détriment de leur missions courantes.

GendXXI sait à quelle point notre réserve est précieuse. Cependant les mesures annoncées ne sont en rien une avancée face à la menace qui pèse sur nous. Ce ne sont que des artifices.

GendXXI regrette que les budgets alloués à la défense de notre territoire et les décisions prises pour la sécurité de nos concitoyens soient trop souvent des décisions médiatiques et non stratégiques.

GIGN – quand la hiérarchie ne prend pas la mesure de l’urgence

GIGNDepuis plusieurs mois GendXXI est régulièrement informée de problèmes graves liés au commandement du Groupe D’Intervention de la Gendarmerie Nationale. La sensibilité de ce dossier nous a bien évidement poussé à agir dans le secret.

Consciente de ses responsabilités, notre APNM a régulièrement fait remonter à la hiérarchie, directement au niveau DGGN, les dysfonctionnements constatés. En effet c’est à de nombreuses reprises que l’équipe dirigeante de GendXXI a alerté les autorités compétentes, discrètement mais avec insistance.

Nous avons poliment été écoutés mais il semblerait que la DGGN n’ait pas pris la pleine mesure de l’urgence d’agir dans l’intérêt du groupe, de son intégrité physique et de son moral.

Devant l’échec du dialogue interne et l’absence de réaction forte de leurs chefs, les membres du GIGN n’ont pas vu d’autre alternative s’offrir à eux que de s’adresser à la presse. C’est donc au moyen d’une lettre anonyme publiée aujourd’hui que les Hommes du GIGN ont fait la lumière sur cette affaire.

GendXXI ne souhaite pas s’exprimer davantage sur les causes de cette crise sans précédent au sein de notre unité d’élite. Mais regrette que ses efforts de communication et les propositions formulées n’aient pas retenues la pleine attention du Général Denis FAVIER, lui même ancien membre du GIGN.

GendXXI rappelle qu’elle compte dans ses rangs un délégué spécial GIGN, dont nous gardons l’identité secrète pour des raisons de sécurité. Il est joignable par l’intermédiaire de notre formulaire de contact et se tient à la disposition des équipiers souhaitant obtenir l’aide de notre association professionnelle nationale de militaires.

Port de l’arme hors service

Port de l’arme hors service.

portGendxxi obtient satisfaction.
L’arme de service est désormais autorisée en permission.

Le 20 juin dernier, GendXXI écrit au DGGN à propos du port d’arme hors service des gendarmes (GendXXI vous propose télécharger ce courrier  au format .pdf ). L’APNM demandait la possibilité pour les gendarmes, de conserver leur arme en permissions, comme les fonctionnaires de la Police Nationale.

Dans son courrier de réponse, la DGGN avait fait preuve d’une volonté d’ouverture que nous avions souligné.

La nouvelle que nous attendions est tombée ce matin.
Les gendarmes peuvent désormais, sur volontariat, conserver leur arme de dotation en tout temps, tous lieux et toutes circonstances sur le territoire national.
La parité avec la Police Nationale est désormais parfaitement assurée.

GendXXI se réjouit de cette décision légitime, qui répond aux attentes d’une grande majorité des gendarmes.

GendXXI continue toutefois de réclamer une étude permettant aux militaires des Corps de Soutien Technique et Administratif de la Gendarmerie Nationale (OCTA et CSTAGN) et aux Gendarmes Adjoints Volontaires (GAV) d’assurer plus efficacement leur sécurité, celle de leur famille et celle de la population française.

Port d’arme hors service : Réponse de la DGGN

Port d'armeLe 20 juin L’APNM GendXXI avait écrit au DGGN à propos du port d’arme hors service des gendarmes.
Suite au courrier ce dernier nous a répondu, par l’intermédiaire de son conseiller social.
Le Directeur général entend notre demande mais ne peut cependant y donner une suite favorable immédiate.
Une réflexion est actuellement en cours au sein du ministère de l’intérieur afin d’arrêter une nouvelle réglementation durable sur le sujet.

Plusieurs textes réglementaires sont en cours de refontes.
Gendxxi restera attentive aux avancées en matière de port d’arme hors service et à la parfaite parité avec la Police Nationale.
Gendxxi souligne la volonté d’ouverture de l’administration centrale sur ce sujet.

Volonté qui devrait permettre aux évolutions prochaines d’aller dans le sens des attentes des personnels.

Soutenez GendXXI et ses actions

Les adhésions et renouvellements sont disponibles en ligne ou par courrier.



Vente en ligne de produits dérivés

GendXXI vous propose une gamme de 10 produits à découvrir et disponibles directement en ligne.

GendXXI – Le Mag

Le magazine de l'association à lire sur Calameo :

  Télécharger en pdf.         Numéros archivés.

Suivez nous sur Facebook

Archives