Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

header.imagePlaceholder

header.clickToEdit

header.imagePlaceholderheader.backgroundPlaceholder

header.clickToEdit
APNM GENDXXI
Retour
Passerelle Police/Gendarmerie – Gendarmerie/Police

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

Passerelle Police/Gendarmerie – Gendarmerie/Police

Début juillet 2017, le Maire de Versailles, François de Mazières, a une nouvelle fois attiré l’attention d’Emmanuel Macron sur l’état “déplorable” dans lequel se trouvent les logements des gendarmes dans la caserne de Satory.

GendXXI soutient le Maire de Versailles dans ses demandes au Président de la République. Nous rappelons qu’il est intervenu au profit des militaires de la gendarmerie avec une proposition de loi et plus récemment dans plusieurs interviews.

Refusée par le gouvernement précédent pour des raisons inexplicables, la proposition de loi portée par Monsieur de Mazières n’a pas pu aboutir.

Les conséquences sanitaires et financières pour les gendarmes vivant dans ces logements vieillissants sont nombreuses.

A titre d’exemple en chauffage collectif, un appartement de 49 m² à « Delpal » coûte à un gendarme presque 1000 € par an. Selon nos sources, dans le quartier qui jouxte la caserne il est 3 fois moins élevé.

En dehors de cela, le système électrique est vieillissant, l’aération dans les cuisines est faite par deux trous dans le mur et des cheminées sont déjà tombées.

Qu’attendent nos décideurs politiques pour agir ? Des bâtiments complètement insalubres pourraient engendrer un accident lourd de conséquences.

Cette loi aurait permis d’intervenir pour remettre en état les logements concédés par nécessité absolu de service.

Avant son élection le Président de la République s’était engagé à nous donner les moyens d’assurer nos missions. Nous attendons désormais des actes. Nous les attendons, alors que notre engagement augmente et notre loyauté ne faiblit jamais. Nous attendons de notre Chef, qu’il prête attention et prenne soin de ses hommes.

Nous attendons un budget 2018 digne de nos missions et de nos contraintes.

Monsieur de Mazières (tout comme les militaires de la gendarmerie) peut compter sur le soutien et l’aide de l’APNM GendXXI qui ne faiblira pas. Nous restons à sa disposition pour faire aboutir ce dossier.

Documents
icoPaperclip32Dark Communiqué-logement-20170903.pdf
Découvrez davantage d'articles sur ces thèmes :
Logement
0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Un logement insalubre peut en cacher un autre

Un logement insalubre peut en cacher un autre

Au mois de juin 2017, sollicitée par un adhérent au sujet d’un problème particulier de...

11 juillet 2017
Les Groupes de Travail de la DGGN

Les Groupes de Travail de la DGGN

Depuis quelques jours la DGGN multiplie le lancement de groupes de travail sur de nombreuses...

9 mars 2018
Amiante : après la gendarmerie, la justice elle aussi au dessus des lois.

Amiante : après la gendarmerie, la justice elle aussi au dessus des lois.

Aujourd’hui à 10 heures se tenait une conférence de presse devant le tribunal de grande instance...

22 mai 2018
Les gendarmes et l’isolement des territoires

Les gendarmes et l’isolement des territoires

Une affectation dans une commune peu urbanisée peut être séduisante pour les militaires de la...

7 novembre 2018
Discours indigne du maire de COLOMBES

Discours indigne du maire de COLOMBES

M. Patrick Chaimovitch, maire EELV récemment élu de Colombes a tenu lors de la commémoration de...

28 juillet 2020
ENTRE 4 MURS

ENTRE 4 MURS

17 mars-11 mai: 55 jours à l'épreuve du Covid-19.Confiné, mobilisé ou endeuillé mais toujours...

29 mai 2020
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus