Temps de travail réaction au discours Présidentiel du 18/10/2017

Le 18/10/2017 le Président de la République s’est exprimé devant les représentants des forces de l’ordre. Au cours d’une heure et demie, le chef de l’état a développé ses orientations pour la sécurité de notre pays.

Au delà des diverses mesures évoquées, Emmanuel Macron a clairement pris position pour la non-application des directives Européennes relatives au temps de travail : « sur ce sujet du temps de travail, je dirai aussi très clairement que ma détermination est complète pour qu’aussi bien la gendarmerie que les militaires de manière plus générale ne soient pas concernés par la directive bien connue. Les choses sont claires, notifiées à qui de droit et seront portées jusqu’à leur terme. »

GendXXI rappelle que l’adhésion à l’Europe ne se fait pas à la carte. La France ne peut pas prendre ce qui l’intéresse et laisser de côté les directives dérangeantes … ceci au risque de créer une rupture d’égalité entre les citoyens et de générer du contentieux.

Notre APNM restera ferme sur ce point et ne manquera pas de le rappeler à chaque occasion. Si nécessaire elle provoquera le débat par tout moyen utile.

Sans exclure les autres formes d’action, le dialogue reste bien entendu la meilleure option pour une issue favorable à chaque partie. Nous restons évidement ouverts aux discussions et propositions allant dans l’intérêt des militaires.

Cependant, qu’il soit bien clair que GendXXI ne tolèrera aucun retour en arrière sur les 11 heures de repos.