Temps de travail des gendarmes : ici c’est comme ça !

AideSuite aux actions de GendXXI, l’instruction 1000 relative au temps de travail en gendarmerie a été abrogée. Elle ne répondait pas aux obligations législatives. Une instruction provisoire 36132 a été écrite par la D.G.G.N. (Direction Générale de la Gendarmerie Nationale).

Cette instruction provisoire, même si elle n’est pas parfaite, fixe pour la première fois des règles de récupération physiologique et oblige la hiérarchie à concevoir ses services autour du temps de repos nécessaire des personnels.

La D.G.G.N. a fixé la date de mise en application de ce texte au 01 septembre 2016.

Suivant ce dossier en toute transparence, GendXXI est déjà destinataire de remontées négatives. Certains groupements demandent à leurs subordonnés de reporter l’application de cette instruction de quelques jours, justifiant cette démarche par des évènements importants dans leur région, en début de période considérée.

GendXXI dénonce ce type de comportement, contraire aux droits et aux directives de la D.G.G.N.

Une réunion de ministres de l’agriculture ou une braderie ne sauraient justifier le retour du I3C : ici c’est comme ça.

Les devoirs et les droits des gendarmes doivent être les mêmes sur l’ensemble du territoire. GendXXI s’attachera à l’application des textes réglementaires et aux respects des droits des militaires.

Dans quelques jours nous mettrons en place une structure d’assistance pour l’instruction provisoire 36132.

  • GendXXI aidera ses membres à comprendre et à défendre leurs droits.
  • GendXXI assistera les titulaires de commandements, comme les exécutants, à mieux appréhender l’instruction provisoire.

GendXXI dialoguera avec la hiérarchie autant que nécessaire avec toujours le même but : la défense des intérêts de la gendarmerie et des militaires de notre institution.