Suicide d’un Gendarme à Matignon

GendXXI a appris avec effroi le suicide hier dans la matinée de notre camarade de la Garde Républicaine en poste à l’Hôtel MATIGNON. Nos pensées vont vers sa famille.

Les militaires affectés sur ce site dénoncent depuis des mois leurs conditions de travail et le rythme infernal auquel ils sont exposés. Dans une lettre anonyme, ils dénoncent leur quotidien devenu insoutenable, une hiérarchie obsolète et malveillante, ainsi que la passivité des autorités saisies.

Même si aujourd’hui rien ne permet de faire un lien direct entre cet acte désespéré et l’alerte lancée, la coïncidence reste forte. Se donner la mort sur son lieu de travail est un geste puissant, symbolique. C’est un message adressé à notre hiérarchie et à nos décideurs politiques (interview BFMTV Jean-Pierre BLEUZET, Vice-Président de GendXXI ci-dessous).

Il est trop facile de se retrancher à chaque drame derrière un motif familial. Il y a dix ans, une vague de suicides au sein de la société Orange avait ému l’opinion publique et déclenché une véritable prise en charge de ce que la justice appellera « harcèlement moral ». Aujourd’hui, nous dépassons la trentaine de morts. Comment se terminera l’année ?

Non respect des directives sur le temps de travail, absence de soutien, manque de considération, logements insalubres … et bientôt l’enfumage sur les retraites. Les Gendarmes souffrent. Entendez le !