Signature du protocole de valorisation des carrières

Bernard Cazeneuve portraitM. Bernard CAZENEUVE, Ministre de l’Intérieur, a signé le 11/04/2016 deux protocoles pour la valorisation des carrières, des compétences et des métiers, l’un pour la police nationale, l’autre pour la gendarmerie nationale.

Étaient conviés les syndicats de police et le groupe de liaison du Conseil de la Fonction Militaire de la Gendarmerie (CFMG).

Selon le Ministère de l’Intérieur le protocole de valorisation des carrières, des compétences et des métiers poursuit une triple ambition : fluidifier les parcours professionnels, renforcer la cohérence des grades avec la réalité des responsabilités exercées, valoriser les métiers, sujétions et compétences spécifiques des policiers et des gendarmes.

Nous vous proposons de retrouver ci-dessous les mesures adoptées :

Police Nationale

Gendarmerie nationale

  • Résorption des viviers de gardiens de la paix détenteurs de qualifications donnant accès au grade de brigadier ;

  • Création d’une voie d’accès nouvelle à ce grade pour permettre un déroulement de carrière sur deux grades au moins ;

  • Majoration progressive de la prime versée aux OPJ à compter d’octobre 2016 ;

  • Revalorisation de deux points du taux de l’indemnité de sujétion spéciale de police (ISSP) ;

  • Revalorisation de la prime d’alimentation des CRS ;

  • Revalorisation de la rémunération des psychologues contractuels de la Police Nationale ;

  • Augmentation de l’indemnité d’exercice des adjoints de sécurité à partir de 2017 ;

  • Alignement par étape du corps de commandement de la police (officiers) sur la grille type de catégorie A de la fonction publique, et revalorisations indemnitaires ;

  • Repyramidage du corps des commissaires pour tenir compte de la création d’un nouveau grade à accès fonctionnel (commissaire général) ;

  • Création d’une revue annuelle des cadres pour le management des postes à responsabilité ;

  • Valorisation de l’ensemble de la filière de la police technique et scientifique.

  • ISSP + 2 points sur 4 ans (0,5/an);

  • Avancement semi-automatique, à 25 ans de service, au grade d’adjudant pour les sous-officiers gendarme de valeur;

  • Revalorisation de l’allocation journalière d’alimentation GM de 5,21€ à 6,81€;

  • Revalorisation sur 2 ans de la prime OPJ de 50€ à 90€/mois;

  • Extension de la PHT à 4000 primes de 200€ par mois;

  • Attribution du DQM aux LTN OGR;

  • Assimilation à la cat. B des CSTAGN, accès à l’échelle 4;

  • Progression de l’ISS GAV de 13,7 à 28% étalée jusqu’en 2019;

  • Revalorisation de l’AMJG de 76,22€ à 105€ pour les COB/BTA étalée jusqu’en 2018;
  • Extension de l’IFR à 1500 postes;
  •  Augmentation du volume des généraux et des colonels et compensation par réduction du volume des commandants et des lieutenants-colonels.

GendXXI se félicite que sa demande sur la revalorisation de 2 points de l’ISSP auprès du Président de la République ait été suivie (retrouvez notre article ici). Cependant le cadencement étalé sur 4 années s’avère trop peu ambitieux.

GendXXI salue le travail effectué par les membres du CFMG mais déplore, une fois de plus, son manque d’influence face aux organisations syndicales de la Police Nationale.

La presse annonce près de 400 millions d’euros pour la police et 250 millions pour la gendarmerie (source : 20minutes.fr).

A lire également :