Scandale à l’Hôtel Matignon – surveillances illégales, brimades et exercices à armes réelles

  • Parce-qu’ils ne se sentent plus soutenus par une chaîne de concertation, volontaire et dévouée, mais devenue muette aux oreilles de la hiérarchie;
  • Parce-qu’ils souffrent de voir leurs libertés individuelles bafouées;
  • Parce-qu’ils ne veulent plus subir les colères d’un petit chef;
  • Parce-qu’ils qu’ils ne veulent plus voir leurs vies mises en danger par l’emploi d’armes réelles mises aux mains de personnels non formés et ne relevant pas de l’institution;
  • Parce-qu’ils sont à bout.

Les camarades de Hôtel Matignon ont fait appel à GendXXI, en dernier ressort … via une lettre anonyme dont chacun pourra se faire une opinion sur la qualité du rédacteur ainsi que la vraisemblance des violations dénoncées.

Nous publions ici leur cri d’alarme et demandons l’ouverture immédiate de plusieurs enquêtes indépendantes :

  1. CNIL : pour le détournement de l’usage de la vidéo-protection ;
  2. DGGN ; pour les brimades et les manquements des gradés à l’égard de leur rôle d’encadrement et le non respect des dispositions européennes sur le temps de travail (36132, fût elle provisoire depuis le temps, il tarde Mon Général !) ;
  3. Justice : pour le non respect des règles d’usage des armes, les entraînements à armes réelles et l’emploi d’armes de la Gendarmerie par des personnels relevant de la DGSE.
  4. #affairebenalla , nous n’oublions pas, plus jamais.

Télécharger au format.pdf

Lettre anonyme Matignon 08-2018

Signalement CNIL 20181002