Réévaluation de l’AMJG, parité Police/Gendarmerie.

Afin de récompenser les Forces de l’Ordre qui se sont particulièrement investies lors des manifestations des gilets jaunes, le gouvernement leur avait accordé dans le budget 2019 une prime de 300 euros.
Dans le même temps, les syndicats de Police appelaient à une grande mobilisation lorsqu’ils ont été reçus par le ministre de l’intérieur le 19 décembre 2018. Lors de leurs échanges, ils ont remis en question cette prime qui a été purement et simplement supprimée. En échange, ils sont parvenus à négocier, en plus de la réévaluation de l’ISSP, une augmentation de leur allocation de maîtrise à hauteur de 40 euros le 1er janvier 2019, de 30 euros le 1er juillet 2019 et de 30 euros le 1er janvier 2020.
GendXXI avait alors immédiatement réagi en soulignant que les militaires de la gendarmerie ne sont pas concernés par cette allocation. En retour, la Direction Générale de la Gendarmerie Nationale, par le biais du secrétaire général du CFMG précisait à cet effet dès jeudi que l’ensemble des mesures annoncées s’appliquerait avec le même cadencement, l’allocation de mission judiciaire gendarmerie étant réévaluée au même titre que l’allocation de maîtrise des policiers.
Le 18 janvier 2019, un arrêté est paru confirmant l’augmentation de 40 euros l’allocation de mission judiciaire de la gendarmerie pour les sous-officiers.
GendXXI reste vigilant sur l’application des deux futures augmentations de 30 euros.