Passerelle Police/Gendarmerie – Gendarmerie/Police

L’herbe est-elle plus verte ailleurs ?

La Police Nationale et la Gendarmerie Nationale offrent un dispositif de passerelle statutaire.

Les modifications statutaires apportées fin 2010 et début 2011* permettent dorénavant aux sous-officiers de gendarmerie du grade de gendarme d’être détachés dans le grade de gardien de la paix du corps d’encadrement et d’application de la Police Nationale.
Réciproquement, les gardiens de la paix peuvent être détachés dans le grade de gendarme du corps des sous-officiers de gendarmerie.
Ce détachement est prévu pour une durée de deux ans, éventuellement renouvelable pour une durée de trois ans, avant intégration dans le corps d’accueil ou retour dans le corps d’origine.

Avant de rejoindre leur affectation, les gendarmes et les gardiens de la paix sélectionnés suivent une scolarité de deux mois, respectivement à l’école nationale de police de TOULOUSE (31) et à l’école de gendarmerie de MONTLUÇON (03).

La « passerelle police-gendarmerie » constitue pour le gestionnaire en ressources humaines un moyen supplémentaire de satisfaire les souhaits de mobilité, tant géographique que fonctionnelle, des gendarmes et des gardiens de la paix désireux d’envisager un nouveau parcours de carrière.
Elle peut, en de rares occasions, également constituer un levier de gestion dans le cadre des redéploiements des zones police et gendarmerie.

GendXXI dresse le bilan du dispositif depuis sa création et remercie la DGGN pour sa totale collaboration et pour les données statistiques.

Depuis le début de sa mise en œuvre en 2011, le bilan est le suivant :

La suite de cet article est réservée à nos adhérents. Pour accéder à cette information vous devez d’abord vous connecter.