Nous ne sommes pas des assassins !

Ce matin Frédéric LE LOUETTE, Président de GendXXI répondait aux questions des journalistes de RTL. Il réagissait aux propos de Jean-Luc Mélenchon lors d’une prise de parole publique à Montreuil, mercredi dernier, lequel accusait l’ancien ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve de s’être occupé de l’assassinat de Rémi Fraisse.

A travers ces propos, les gendarmes sont désignés comme des assassins.

Tous les gendarmes sont conscients du drame que constitue la mort de Rémi Fraisse. Pour autant, les gendarmes ne sont pas des assassins. Dans cette affaire, les gendarmes ont fait leur devoir dans le respect de la loi, des ordres et les directives reçues.

GendXXI rappelle qu’à ce jour, aucun gendarme n’a été condamné dans ce dossier. La présomption d’innocence des gendarmes doit être respectée comme celle de l’ensemble des citoyens. Les gendarmes ont des responsabilités légitimes envers la population mais n’ont pas à subir de telles mises en cause de la part de responsables politiques.

GendXXI condamne fermement les propos de Jean-Luc Mélenchon qui, par l’intermédiaire de Bernard Cazeneuve mettent en cause l’action des forces de l’ordre.

L’APNM GendXXI sera particulièrement vigilante aux respects des droits des gendarmes et n’exclue pas de saisir la justice pour les défendre.