Liberté d’expression des militaires – GendXXI demande la création d’une commission chargée de réfléchir à sa nécessaire évolution

logo élyséeEn publiant son livre « Tout ce qu’il ne faut pas dire » le Général de corps d’armée Bertrand SOUBELET a récemment mis en exergue le désir des militaires de pouvoir s’exprimer et d’être considérés comme des citoyens à part entière.

Dans une société de plus en plus informée, à travers les médias et les réseaux sociaux, les militaires ne veulent pas se sentir en marge. Leur désir de pouvoir participer aux débats publics est important et largement soutenu par la population civile de notre pays.

Dans ces circonstances, GendXXI, première Association Professionnelle Nationale de Militaires (APNM) a avoir été reconnue suite à la loi du 28 juillet 2015, a sollicité le Président de la République, le Président de l’Assemblée Nationale et le Président du Sénat afin de permettre à l’ensemble des militaires d’avoir un véritable rôle de citoyen dans le respect du statut et des devoirs des militaires.

GendXXI propose la mise en place, d’une commission constituée de militaires de la haute hiérarchie, de membres d’APNM, mais aussi de personnalités de la société civile qui permettrait des évolutions encadrées du devoir de réserve des militaires.

Des évolutions sont désormais nécessaires et constitueraient une véritable avancée pour les militaires qui œuvrent chaque jour pour la protection de la France.

En téléchargement, les lettres adressées au format .pdf :

Liberté d’expression lettre Président de la République
Liberté d’expression lettre Assemblée Nationale
Liberté d’expression lettre Sénat


Pour aller plus loin :

Nous vous proposons en annexe à cet article de voir l’interview du Général Denis FAVIER, Directeur de la Gendarmerie Nationale, accordée ce matin à France Inter, où il est en partie question de la liberté d’expression des militaires et du devoir de réserve.

Vidéo source