ISSP – GendXXI demande une hausse immédiate de 2 points

CalculLes attentats dans notre pays, et récemment en Belgique, mettent plus que jamais les forces de l’ordre sous pression.

Chaque gendarme doit faire face au quotidien, à l’intensification des missions tout en compensant le manque d’effectif et de moyen.

Comme nous l’avions annoncé en amont des propositions du Ministre de l’Intérieur, la hausse programmée de « l’Allocation Mission Judiciaire Gendarmerie » (AMJG) concernerait uniquement les personnels des brigades.

Les personnels des brigades méritent une juste reconnaissance de leur travail !

Pour autant, comment oublier les autres gendarmes qui œuvrent jours et nuits pour assurer au mieux la sécurité des français ?

Comment oublier les personnels des unités motorisées, des Pelotons de Surveillance et d’Intervention de la Gendarmerie (PSIG) qui patrouillent et interviennent chaque jour sans relâche ?

Comment oublier les « spécialistes » de la gendarmerie (maîtres de chien, pilotes et mécaniciens d’hélicoptères, spécialistes du renseignement, des empreintes et du décryptage de l’ADN,…) dont le rôle est de plus en plus vital pour la réussite des missions ?

Comment oublier les personnels des escadrons de Gendarmerie Mobile, de plus en plus sollicités, et qui répondent avec une disponibilité sans faille en tout lieu, toutes circonstances, quelles que soient les contraintes horaires de leurs missions ?

Comment oublier la Garde Républicaine, dont le Haut Comité d’Évaluation de la Condition Militaire (HCECM) signale depuis plusieurs années les horaires de travail, tout juste supportables, et en première ligne, lors de l’attentat du stade de France ?

Comment oublier les gendarmeries spécialisées qui assurent notamment la surveillance de sites particulièrement sensibles, et dont dépendent la sécurité d’une bonne partie de nos installations gouvernementales ?

GendXXI connaît l’importance et l’implication de chaque gendarme. Aussi nous demandons officiellement que les promesses de la hausse de l’ « Indemnité Sujétions Spéciales Police » (ISSP) soient tenues.

GendXXI par un courrier au Président de la République demande une hausse immédiate de 2 points de l’ISSP pour les militaires de la gendarmerie.

Être au service des citoyens est une nécessité et un devoir.

Les gendarmes font preuve d’un engagement sans faille qui mérite d’être reconnu et souligné par les plus hautes autorités de l’État.