IJAT des gendarmes mobiles : toujours pas payée …

Depuis ce matin les premières rumeurs se confirment.

Contrairement aux promesses de la DGGN (Direction Générale de la Gendarmerie Nationale) l’intégralité des IJAT (indemnité journalière d’absence temporaire) n’a pas été versée sur la solde de janvier 2019.

Toutes les régions ne semblent pas touchées de la même manière. En fonction des affectations le versement est complet, partiel ou nul.

Vous êtes très très nombreux à nous solliciter. Nous avons bien entendu saisi les services en charge du dossier. Nos délégués sont à la disposition des adhérents pour apporter toute réponse utile ou faire remonter les problèmes particuliers.

La DGGN devrait rapidement communiquer sur le sujet via intranet…

Pour GendXXI cette nouvelle promesse non tenue entache une fois de plus la confiance accordée à la parole donnée.

Qu’il s’agisse d’un problème financier, technique ou d’un « oubli », les personnels de la Gendarmerie sont quant eux pleinement mobilisés depuis plusieurs mois, très activement, en raison des mouvements sociaux que le pays connait.

Les conditions d’emploi (matériel et humain) sont particulièrement difficiles.

Payez-nous !

Est-ce si compliqué ?

Faut-il se mettre en colère pour obtenir ce que de droit ?

Le manque de considération pour les camarades Gendarmes ainsi que leurs familles est flagrant. Ils exigent maintenant transparence et action. Tout travail mérite salaire. Toute avance de frais doit être remboursée dans des délais raisonnables. Tout déplacement doit être indemnisé dans les conditions règlementaires.

N’ajoutons pas à l’exaspération du sur-engagement de nos forces l’humiliation de quémander notre dû.

GendXXI appelle au calme et à la retenue mais utilisera toutes les canaux à sa disposition pour défendre les droits de ses membres.