GendXXI à l’heure Européenne

 

Depuis maintenant quatre ans, le législateur a prévu la création d’Associations Professionnelles Nationales de Militaires. GendXXI, a donc vu le jour grâce à Jean-Hugues MATELLY qui s’est battu âprement pour nous tous.

Toutefois certains pays Européens sont encore plus en retard que la France. Le dernier en date à avoir obtenu le droit d’association pour la défense des droits des militaires, n’est autre que l’Italie.

L’Europe fut un sujet bouillant ces derniers mois, pour cause d’élections. Nous avons développé ses dernières années nos relations avec Euromil, association Européenne de défense des droits de militaires, qui regroupe plusieurs associations.

Le 18 juin 2019 se tenait à ROME (Italie) une réunion du syndical CGIL (Confederazione Generale Italiana del Lavoro – Conférence générale Italienne du Travail). Euromil était invité par CGIL, qui leur avait demandé de bien vouloir faire une intervention sur les associations, ou syndicats de défense des droits des militaires de différents pays Européens.

GendXXI, via Samuel BORDAGE (membre du conseil d’administration) a donc été invitée par EUROMIL, qui a pris à sa charge tous les frais, afin que nous exposions le système Français, nos (vos) difficultés, nos (vos) attentes. Plusieurs représentants de différents pays étaient eux aussi présents (l’Irlande, la Grèce, le Portugal) afin d’exposer leur système.

Après avoir fait un rappel sur le combat mené par Jean-Hugues MATELLY, nous avons expliqué notre démarche auprès des hommes et femmes politiques Français, lors de nos rencontres avec ces derniers, à l’occasion de nos présences aux commissions parlementaires, ou à la cour des comptes. Puis nous leur avons exprimé nos inquiétudes sur la réforme des retraites à venir en France, le problème récurrent et toujours pas acquis de la communication par les boites mail intra-personnelles, et le modèle militaire Français sur le dialogue social.

Lors de notre conclusion, nous avons donc insisté auprès des Italiens pour leur faire comprendre que la route sera longue, mais que la patience, et l’obstination doivent être leur leitmotiv.

Cette journée a permis à notre APNM de renforcer les liens avec Euromil, mais aussi avec les représentants des autres pays, qui semblent avoir maintenant acquis notre présence à leurs côtés.