Augmentation de l’IJAT – Symbole de faiblesse de la Gendarmerie Mobile

L’arrêté du 23 janvier 2018 fixant le taux de l’indemnité journalière d’absence temporaire des militaires de la gendarmerie se déplacement en unité ou en fraction d’unité en métropole et outre-mer vient d’être publié au journal officiel.

L’IJAT est désormais assujettie aux cotisations sociales.

– Pour les déplacements effectués en métropole, dans les départements d’outre-mer de la Guadeloupe, de la Martinique, de La Réunion, ainsi que dans les collectivités d’outre-mer de Saint-Barthélemy, de Saint-Martin et de Saint-Pierre-et-Miquelon : 44,21 € brut soit 40,00 € net.
– Pour les déplacements effectués dans le département d’outre-mer de la Guyane : 49,74 € soit 45,00 € net.
– Pour les déplacements effectués dans le département d’outre-mer de Mayotte, dans les collectivités d’outre-mer de Polynésie française, de Wallis-et-Futuna ainsi qu’en Nouvelle-Calédonie : 69,64 € soit 63,00 € net.

Même si GendXXI se réjouit de l’augmentation de 1 euro net de l’ijat l’association déplore que cette augmentation soit la conséquence de la négociation des CRS et du ministère de l’intérieur.
Négociations lancées suite aux nombreux arrêts maladies des CRS.
La concertation de la gendarmerie n’a malheureusement jamais été invité dans ce débat malgré l’implication quotidienne des Gendarmes Mobiles.

GendXXI rappelle l’action sans faille des GM sur IRMA et en outre-mer en général.
De nombreuses unités sont actuellement employées sur Notre-Dame-des-Landes et pour le mouvement de grève des gardiens de prison.
Cet engagement n’est pas sans conséquence sur la gestion des repos et des permissions des personnels.

Le travail doit lui aussi être récompensé…